Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Création d'entreprise : pourquoi opter pour le statut d'étudiant-entrepreneur ?

Création d'entreprise Création d'entreprise
Partager

Étudier et entreprendre en même temps, c’est possible ! Vous êtes étudiant ou jeune diplômé ? Vous avez une idée de startup et souhaitez créer votre entreprise sans attendre ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, optez pour le Statut National Étudiant-Entrepreneur et bénéficiez d’un accompagnement !

Le statut d’étudiant-entrepreneur est entré en vigueur le 15 septembre 2014. Il a pour but de favoriser l’entrepreneuriat chez les jeunes générations en permettant aux étudiants qui le souhaitent de construire leur projet de création ou reprise d’entreprise au sein de leur établissement. Eclairage.

A qui s’adresse le statut étudiant-entrepreneur ?

Les jeunes peuvent accéder à ce statut dès lors qu’ils font partie d’un Pôle pour étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (Pépite).

Les jeunes concernés sont :

  • les étudiants en cours de formation
  • les jeunes diplômés (au minimum du baccalauréat)
  • issus d’un établissement partenaire Pépite
    Dans le cas contraire, les jeunes peuvent demander au Pépite le plus proche l’obtention de ce statut.

Le programme Pépite : qu’est-ce que c’est ?

Le programme Pépite a été lancé en 2014 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. En France, 33 Pépites existent et sont répartis sur l’ensemble du territoire. Ce programme repose sur trois leviers :

  • La sensibilisation à l’entrepreneuriat auprès des jeunes
  • La formation à l’entrepreneuriat
  • L’accompagnement dans le projet de création d'entreprise (par le biais de mises en relation avec des entreprises, des solutions de financements et des réseaux d’accompagnement)

Ce programme a aussi l’avantage de proposer le diplôme étudiant-entrepreneur (D2E) orienté autour de l’entrepreneuriat.

Comment intégrer un programme Pépite et obtenir le statut étudiant-entrepreneur ?

Lorsqu’un étudiant souhaite intégrer ce programme, il doit dans un premier temps se rapprocher d’un pôle Pépite. Ensuite, le pôle devra :

  • l'informer sur la création ou la reprise d’entreprise
  • lui transmettre un dossier de candidature à remplir pour obtenir le statut national d’étudiant-entrepreneur
  • sélectionner, via son comité d’engagement, les candidats éligibles au statut national. Le projet sera analysé tout comme le futur entrepreneur (sachant que les diplômes obtenus n'entrent pas en ligne de compte dans la prise de décision)
  • transmettre les dossiers sélectionnés au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • octroyer le statut national d’étudiant-entrepreneur au candidat, en accord avec le ministère
  • et préciser si l’inscription à un diplôme étudiant-entrepreneur est nécessaire ou non.

Quels sont les droits des étudiants-entrepreneurs ?

Le statut national étudiant-entrepreneur accorde plusieurs avantages :

  • L’étudiant-entrepreneur bénéficie des services du pôle Pépite : formation, accompagnement, etc.
  • Il peut prétendre au droit à la césure, c’est-à-dire demander la suspension temporaire de ses études pour créer son entreprise. La loi prévoit une période minimale d’un semestre et de deux semestres maximum.
  • Le jeune entrepreneur a aussi accès aux espaces de co-working mis à disposition dans les Pépites ou chez leurs partenaires.
  • Le statut étudiant-entrepreneur permet enfin d’accéder plus facilement aux solutions de financement et aux réseaux d’entrepreneurs puisque le projet a d'ores et déjà été validé par le comité d’engagement.

Le Diplôme Etudiant-Entrepreneur : qu’est-ce que c’est ?

L’objectif du Diplôme Étudiant-Entrepreneur (D2E) est de proposer un accompagnement pédagogique individualisé à l’étudiant-entrepreneur. Le D2E est mis à la disposition des jeunes diplômés ou étudiants en parcours de formation pour une durée d’un an. Il intervient dans le processus d’accompagnement des jeunes bénéficiant du statut national d’étudiant-entrepreneur.

Le diplôme étudiant-entrepreneur est labellisé, c’est-à-dire qu’il est reconnu par le ministère et inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles)

Le D2E fait l’objet d’un contrat pédagogique entre le jeune et deux tuteurs qui précise :

  • quelles sont les connaissances que l’étudiant-entrepreneur doit valider ?
  • quelle expérience doit-il acquérir, tant d’un point de vue personnel que professionnel ?
  • quelles sont les conditions de suivi de son parcours ?

Ce contrat engage les deux parties prenantes. En cas de non-respect du contrat, l’étudiant-entrepreneur peut ne pas valider son diplôme et perdre son statut d'étudiant-entrepreneur.

Le diplôme étudiant-entrepreneur repose sur plusieurs leviers pour être validé :

  • L’implication de l’entrepreneur en devenir au cours de l’année
  • La remise d’un rapport autour de son projet professionnel
  • La soutenance de fin d’année.

A qui s’adresse le Diplôme Etudiant-Entrepreneur ?

Toute personne intégrant le cursus D2E doit obligatoirement être reconnu comme étudiant-entrepreneur.

  • Les jeunes déjà diplômés bénéficiant du statut doivent obligatoirement suivre cette formation
  • Quant aux étudiants développant un projet entrepreneurial, il leur est fortement recommandé de suivre le cursus D2E.

Quels sont les frais de scolarité ?

Les frais de scolarité qui s’appliquent au parcours D2E sont les suivants :

  • 500 euros maximum dès lors que le jeune concerné a moins de 28 ans.
  • Les frais sont personnalisés si le jeune concerné a plus de 28 ans.

Quels sont les avantages du Diplôme Etudiant-Entrepreneur ?

L’étudiant-entrepreneur bénéficie des avantages octroyés par son statut pour développer son projet de création ou de reprise d’entreprise. S’il suit le cursus D2E, il peut également :

S’il est jeune diplômé :

  • Bénéficier du statut d'étudiant et de ses avantages (Sécurité sociale, frais de transports, restauration étudiante...)
  • Participer à des formations en lien avec son projet entrepreneurial.
  • Signer un contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE) avec une couveuse, c’est-à-dire une structure qui permet à l’étudiant-entrepreneur de tester son activité sans avoir à créer d’entreprise juridiquement parlant.
  • Percevoir une bourse, selon les critères établis.

S’il est en parcours de formation :

  • Profiter d’un aménagement des cours pour bénéficier de l’accompagnement prévu par Pépite.
  • Transformer le diplôme étudiant-entrepreneur en ECTS/UE pour valider son année.
  • Ne pas faire de stage de fin d’année mais travailler sur son projet entrepreneurial à la place.

Le statut national étudiant-entrepreneur et le diplôme D2E facilitent donc l’entrepreneuriat pour les jeunes. Cet accompagnement vise à leur donner confiance, à stimuler la créativité et l’envie de construire le monde de demain. Bien encadré par l’Etat, le statut national d’étudiant-entrepreneur permet de mettre un pied dans la vie active, en sécurisant son projet et en bénéficiant d'un accompagnement sur mesure.

Découvrir notre dossier complet sur la création d'entreprise

Témoignage

Etudiante en Master Lead Development en alternance à ESIEE-IT, l’école de l’expertise numérique de la CCI Paris Ile-de-France, Nora Gougane a obtenu le statut d’étudiant-entrepreneur et bénéficie d’un accompagnement pour créer son entreprise et développer son projet d’application Pharmabox.

Découvrir son témoignage

Partager